Masterclasses

Pierre Amoyal

Pierre Amoyal est l’un des plus importants violonistes de sa génération.Commençant très tôt ses études musicales, il obtient à 12 ans un Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de musique de Paris. A 17 ans, il part poursuivre ses études à Los Angeles auprès de Jascha Heifetz, avec lequel il travaille pendant cinq ans.Il a alors le privilège de donner des concerts publics de musique de chambre et d’enregistrer avec Jascha Heifetz et Gregor Piatigorsky. Depuis, Pierre Amoyal est invité par les plus grands orchestres et se produit dans le monde entier. Il collabore régulièrement avec les plus grands chefs : Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Charles Dutoit, Eliahu Inbal, Stanislas Skrowaczewski, Günter Herbig, Georges Prêtre, Guennadi Roshdestvensky, Kurt Sanderling, Simon Rattle, Rafael Fruhbeck de Burgos, Myung Whun Chung. Il a, notamment, donné la première allemande du concerto de Dutilleux avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin sous la direction de Lorin Maazel.

Parmi ses nombreux enregistrements, il faut citer les sonates de Fauré avec Anne Queffélec, le Concert de Chausson et la sonate de Franck avec le Quatuor Ysaÿe et Pascal Rogé, ainsi que les concertos de Dutilleux, no 3 de Saint-Saëns et Respighi (Concerto Gregoriano) avec Charles Dutoit et l'Orchestre National de France. Pour Harmonia Mundi, il a enregistré les sonates de Brahms et de Grieg (Frédéric Chiu au piano).

Pierre Amoyal se consacre avec passion à l’enseignement. Nommé, très jeune, professeur au Conservatoire National Supérieur de musique de Paris, il enseigne depuis mars 2013 à la Mozarteum University Salzburg, ainsi qu'au Japon. Avec Alexis Weissenberg, il est à l'origine des masterclasses consacrées aux sonates violon/piano de l’Académie de Musique de Lausanne. A partir de l’été 2016, Pavel Gililov est son partenaire pour ces cours d’interprétation.

Avec la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU), Pierre Amoyal a créé la Camerata de Lausanne. Formée de 12-13 jeunes et talentueux musiciens d’origines très diverses, elle se produit en Suisse et dans les grands festivals en Europe.

En 1985, Pierre Amoyal a été nommé Chevalier des Arts et Lettres et, en 1995, au grade de Chevalier de l'Ordre National du Mérite. En 2002, il a été honoré du Prix du Rayonnement de la Fondation Vaudoise pour la Culture et, en 2006, du Prix de Lausanne, décerné à une personnalité qui a fait œuvre de création originale et illustré la ville ou le canton dans les domaines des arts, de la culture ou des sciences.

Pierre Amoyal possède l’un des plus célèbres violons du monde, le Kochansky Stradivarius de 1717 qui a été miraculeusement retrouvé en 1991 après avoir été volé en 1987.

Pierre Amoyal est un exemple très attachant de virtuose chez qui l'exception du don n'a entravé ni l'amour du travail, ni le développement des qualités humaines les plus essentielles.